Timbres des ex-colonies françaises, les pratiques

Timbres des ex-colonies françaises,
les pratiques

.

⇒  Voir tous nos timbres des colonies 

colonies_ok_2

Philatélie91 vous propose ici quelques éclaircissements sur

les pratiques et usages concernant les timbres des ex- colonies françaises.
.
.

Les timbres des ex-colonies françaises ou colonies françaises avant indépendance ont été émis en métropole par l’Ancienne Agence Comptable des Timbres-Poste des Colonies mais avec deux sortes de gomme :

  • La gomme coloniale (gomme terne)
    spécifique pour les timbres destinés aux pays à forte hygrométrie qui est une gomme terne amenée à supporter les conditions d’humidité ambiante.
  • La gomme métropolitaine (gomme brillante)
    pour les timbres destinés au marché philatélique (collectionneurs et négociants).

La gomme coloniale ou tropicale

(sur timbres vendus par les bureaux de poste des Colonies)


Les timbres appelés à être vendus dans les colonies subissent un conditionnement spécial en raison des conditions climatiques spécifiques aux différents territoires et notamment à la très forte hygrométrie ambiante qui amplifie les qualités collantes de la gomme.

Conditionnement :
Pour éviter que les feuilles de timbres ne se collent entre elles lors du stockage, des feuilles de papier mince et neutre étaient intercalées entre les planches de timbres.
Dans certains pays d’Afrique, de Corée du Nord, d’Asie et d’Amérique du Sud, ce procédé est toujours pratiqué de nos jours.
Ce conditionnement est efficace à la condition que le stockage ne dure pas trop longtemps.
Lorsque les feuilles de timbres ont été conservées sur place pendant plusieurs années avec ce procédé, elles n’ont malheureusement que très rarement pu échapper à une adhérence aux feuilles intercalaires.


État de la gomme des timbres des colonies
La gomme tropicale est une gomme plus terne que la gomme métropolitaine.
L’adhérence, qui peut se produire suite à une conservation de plusieurs années avec le procédé des intercalaires de papier neutre, peut être très légère et se traduire par de petites traces plus ou moins mates sur la gomme.
L’adhérence peut être nettement plus prononcée ou même intégrale notamment lorsque le papier intercalaire est complètement collé au timbre.

 

Certains timbres n’existent qu’avec gommage colonial altéré.
C’est le cas de certaines émissions surchargées localement (Croix-Rouge ou autres).
Les autorités postales locales ont puisé dans les stocks conservés sur place et on ne peut donc trouver ces timbres surchargés qu’avec un « gommage colonial ».
Les mêmes timbres avec une gomme de qualité « métropole » ne peuvent donc être que des timbres regommés.


La cote et le prix de vente des timbres des colonies françaises


Dans son catalogue de cotation des timbres des colonies françaises avant indépendance, Yvert & Tellier a pris le parti de ne coter que les timbres oblitérés et neufs avec charnière.
Les timbres neufs sans charnière devraient donc, logiquement, se voir appliquer une plus-value ce qui n’est pas toujours bien compris des collectionneurs.

A retenir :

Si vous préférez posséder des timbres coloniaux « issus » des Colonies, il vous faut privilégier les gommes tropicales.
Les gommes tropicales n’ont que très rarement un aspect « parfait ».
Une gomme qui ne semble pas parfaite s’avère le plus souvent être un véritable facteur d’authenticité.

Ajouter un commentaire