Rechercher

Catégories

n° 4753** - Saintes (Charente-Maritimes)

[4753]

1,20€

0,63 €, timbre neuf**. L'Abbaye aux dames.

Riche d'une histoire de plus de 2 000 ans, Saintes, capitale de la Saintonge, au cœur de la Charente-Maritime, labellisée Ville d'Art et d'Histoire depuis 1990, est riche d'une histoire de plus de 2000 ans et d'un patrimoine exceptionnel, dont l'Abbaye aux Dames qui a fait à juste titre la renommée de la cité et qui illustre le timbre dédié à cette ville.
L'Abbaye aux Dames est le premier couvent de femmes de Saintonge.
Saintes, est riche d’un passé culturel.
L’Abbaye-aux-Dames est l’un des plus beaux fleurons de l’art roman.
Cette abbaye, fondée au XIe siècle par Geoffroy Martel, Comte d’Anjou, et sa femme Agnès de Bourgogne, bénéficia d’une riche dotation en terres et biens territoriaux ce qui lui permit d’exercer un réel pouvoir, temporel et spirituel durant plusieurs siècles.
Abritant une communauté allant jusqu’à une centaine de moniales bénédictines, elle subit les affres de la Guerre de Cent ans, de deux incendies majeurs et des Guerres de Religion.
Un temps prison, puis caserne à la suite de la Révolution, l’église fût restaurée et rendue au culte en 1939.
L'édifice du XIe siècle subit de nombreuses transformations au cours du siècle suivant. C'est à cette époque que sont élevées la façade occidentale, le clocher sur la croisée du transept et les coupoles sur pendentifs qui couvraient la nef.
Le chevet est rallongé et couvert d'un berceau brisé. Une sacristie viendra le compléter au XVe siècle sur le côté nord. La façade occidentale tripartite caractéristique de l'art roman du Sud-Ouest de la France, abrite un programme iconographique sculpté de grand intérêt représentant des scènes du Nouveau Testament et de l'Apocalypse.
L'abbaye disposait également d'un cloître et d'importants bâtiments conventuels détruits ou transformés à partir du XVIIe siècle.
Source : site officiel de la mairie.

En 1988, François Mitterrand inaugure cet ensemble rénové qui conjugue de multiples usages (habitat, espace culturel, musique, culte…).
Le festival de musique ancienne, né sous l’impulsion de quelques passionnés au début des années 1970, a contribué à la renaissance du site et donné l’impulsion nécessaire à sa réhabilitation.
Haut lieu touristique, l’Abbaye-aux-Dames vit ainsi sous le signe de la musique avec comme point d’orgue le Festival de Saintes, rendez-vous de renommée internationale, très prisé des mélomanes.

Le visuel du timbre représente l’Abbaye-aux-Dames et reprend un détail de la seconde voussure du portail d’entrée représentant un bœuf ailé, symbole de St Luc.

INFOS TECHNIQUES
:
Date d'émission : 17 juin 2013
Création et gravure : Marie-Noëlle Goffin
Impression : taille-douce
Format du timbre : 40,85 x 30 mm
Présentation : 48 timbres à la feuille
Valeur faciale : 0,63 €
Thématique : Architecture
timbre commémoratif
Tirage : 1 500 000 ex