bandeau_remises-immediates

Soldes d'hiver 2022

BANDEAU LIVRAISON

____________________________________________

- 20% sur tous les timbres du site*

(hors promos et dès 250€ d'achat)

_____________________________________________________

Voir notre SÉLECTION DE TIMBRES DU MOIS

____________________________________________

Voir les Jeux France 2021

Voir les timbres émis en 2021


-

n° 5355 **  - Timbre Léonard de Vinci...
n° 5355 **  - Timbre Léonard de Vinci...

n° 5355 ** - Timbre Léonard de Vinci (1452-1519)

TP-5355
4,00 €

Timbre Léonard de Vinci

 

Paiement sécurisé

 

Un cadeau différent à chaque commande

Détail du tableau -Sainte Anne, la Vierge Marie et Jésus jouant avec un agneau- (v. 1503-1519)
500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci (1452-1519), peintre, sculpteur, inventeur et architecte italien.

Infos techniques
Date d'émission : 28 octobre 2019
Création : Léonard de Vinci
Mise en page : Aurélie Baras
Impression : héliogravure
Couleurs : quadrichromie
Format : 40,85 x 52 mm
Présentation : 30 timbres à la feuille
Tirage : 600 000 exemplaires

Commencée vers 1503 et toujours inachevée à sa mort en 1519, la Sainte Anne du musée du Louvre est comme le testament de Léonard de Vinci. L’artiste a représenté l’enfant Jésus jouant avec un agneau, un animal servant au sacrifice et qui symbolise sa mort future. Conscient de ce destin tragique mais nécessaire, Jésus regarde la réaction mélancolique de sa mère, Marie, et joyeuse de sa grand-mère, Sainte Anne. Le vaste paysage de montagnes et d’eau, la terrasse de stratification rocheuse évoquent la longue histoire de la formation de la Terre. Léonard donne à ses personnages de délicats sourires, l’expression même de la vie, de son énergie, de sa fugacité et de son ambiguïté, une expression devenue l’emblème de son art.

Né en 1452 à Vinci en Toscane, Léonard s’est formé à Florence. En 1482, il s’installe à Milan, au service du duc qui lui commande d’ambitieux projets artistiques et lui laisse initier des recherches scientifiques dans des domaines aussi variés que l’anatomie, l’hydraulique, l’optique ou la géométrie.
Son étude de la nature sert à sa peinture qui, selon son précepte, est fondée sur une science.
En parallèle, Léonard perfectionne sa technique picturale à l’huile qui lui permet de créer de subtiles transitions d’ombre et de lumière donnant relief et vie à ses œuvres.
Léonard ouvre un nouveau chapitre de la Renaissance, « la manière moderne  », un art qui reproduit la nature avec une perfection pleine de grâce et d’aisance, et une force et une liberté nouvelles.

Cinq cents ans ont passé depuis sa mort le 2 mai 1519 au château du Clos Lucé, près d’Amboise, où il a été accueilli dès 1516 par François Ier qui acquiert la Sainte Anne, mais aussi le Saint Jean Baptiste et La Joconde.

Source Phil@Poste


Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Produit ajouté à la liste de souhaits

Pour votre confort, Philatelie 91 utilise des cookies.
Plus d'informations...