n° 5671 ** - Église Notre-Dame de...
n° 5671 ** - Église Notre-Dame de...

n° 5671 ** - Église Notre-Dame de l’Assomption – Fontenay-le-Comte – Vendée

5671
2,20 €

Timbre Église Notre-Dame de l’Assomption – Fontenay-le-Comte – Vendée

Paiements 100% sécurisés
 

Paiement sécurisé

 

Un cadeau différent à chaque commande

600ème anniversaire de la construction de l’église Notre-Dame de l’Assomption de Fontenay-le-Comte, en 1423 sous le règne de Charles VII, à partir d’un précédent édifice roman.
Elle constitue un témoin saisissant de la prospérité économique, politique et intellectuelle de la ville à l’aube des Temps modernes.

Fontenay dépend alors d’Arthur de Richemont, connétable de France : la ville lui a été apportée par son mariage avec Marguerite de Bourgogne, veuve du dauphin Louis de Guyenne. Elle doit sa richesse au talent de ses tisserands et de ses tanneurs, et au rayonnement de sa foire, l’une des plus importantes du royaume.

Dans le beffroi, tel un cœur qui bat, la cloche Saint-Venant, fondue en 1466, sonne toujours les heures et les temps forts de la cité. Elle est l’une des plus anciennes encore en fonctionnement dans le pays.

Infos techniques Date d'émission : 11 avril 2023
Création : Stéphane Humbert-Basset
Impression : héliogravure
Format du timbre : 30 x 40,85 mm
Présentation : 15 timbres à la feuille avec marges illustrées
Tirage : 705 000 exemplaires
Valeur faciale : 1,16 €

Née de cette période d’abondance, l’église Notre-Dame est remarquable par la taille et l’élégance gothique de sa flèche flamboyante (82,50 m), le modelé de ses portails (XVe et XVIe siècles) et de ses chapelles Renaissance (XVIe siècle), ainsi que la finesse des statues de saints (milieu du XVe siècle) qui ornent son clocher : celle de saint Jacques-le-Majeur en tenue de pèlerin rappelle l’importance passée de la cité sur les chemins de Compostelle.Le chantier de l’église s’achève au début du XVIe siècle, dans le climat très favorable que le roi Louis XI a su créer en 1471 en octroyant à la ville les privilèges d’une commune royale.

Ayant perdu ses voûtes lors des guerres de Religion, l’église est restaurée dès le début du XVIIe siècle, grâce aux efforts de toute la population. À tel point qu’en 1630, le pape Urbain VIII la propose pour remplacer la cathédrale de Maillezais, mutilée par les combats, avant que le siège épiscopal ne soit finalement attribué à La Rochelle en 1648.

Source Phil@Poste

Voir toute notre rubriqueTIMBRES FRANCE NEUFS**

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Produit ajouté à la liste de souhaits

Pour votre confort, Philatelie 91 utilise des cookies.
Plus d'informations...