• Nouveau
n° 5735 ** - Jorge Semprun (1923 - 2011)
n° 5735 ** - Jorge Semprun (1923 - 2011)

n° 5735 ** - Jorge Semprun (1923 - 2011)

5735
3,40 €

Timbre Jorge Semprun

 

Paiement sécurisé

 

Un cadeau différent à chaque commande

1,80 €. Lettre internationale.

Écrivain et homme politique espagnol, Jorge Semprún (Madrid, 1923 - Paris, 2011) écrivit l’essentiel de son œuvre littéraire en français.

Jorge Semprún est l’auteur de romans, de récits autobiographiques, de pièces de théâtre et de scénarios (pour Costa-Gavras, Resnais, Losey, etc.) pour lesquels il a reçu de nombreuses récompenses. Un thème récurrent de son œuvre est la dénonciation des horreurs de la guerre. Nombre de ses ouvrages sont ainsi le témoignage de la terrible expérience vécue dans les griffes de la Gestapo et à Buchenwald. D’autres retracent son parcours clandestin à l’époque du franquisme. Enfin, une partie non moindre de son œuvre concerne sa vie d’exilé en France et les années de l’après-franquisme : L’Algarabie, La Montagne blanche et Federico Sánchez vous salue bien.

Infos techniques Date d'émission : 20 novembre 2023

Photo : © Raphaël GAILLARDE
Mise en page : Stéphanie GHINÉA
Impression : héliogravure
Format du timbre : 30 x 40,85 mm
Présentation : 15 timbres à la feuille avec marges illustrées
Tirage : 480 000 exemplaires
Valeur faciale : 1,80 €

Issu d’une famille de la grande bourgeoisie espagnole, le jeune Jorge s’établit en France avec les siens en 1939, après la défaite des Républicains. Il termine ses études secondaires à Paris, obtient le baccalauréat en 1941 et commence des études de philosophie à la Sorbonne.

Ayant rejoint la Résistance, il entre au Parti communiste espagnol en 1942. Il intègre un réseau clandestin qui réceptionne les parachutages d’armes et les répartit dans les maquis de l’Yonne et de la Côte-d’Or. Arrêté par la Gestapo, Semprún est déporté à Buchenwald. Peu avant l’arrivée des troupes américaines, il participe au soulèvement du camp. Libéré en avril 1945, il rentre à Paris.

Il demeure un membre actif du Parti communiste espagnol. De 1953 à 1962, il coordonne la résistance communiste au régime de Franco, faisant plusieurs longs séjours en Espagne sous de fausses identités. Il entre au comité central du PCE en 1954 puis au bureau politique en 1956 et effectue plusieurs missions dans les pays de l’Est. De 1988 à 1991, Semprún occupe le poste de ministre de la Culture dans le gouvernement socialiste de Felipe González.

Il meurt à Paris le 7 juin 2011 et est inhumé « dans le drapeau républicain espagnol ».

Source Phil@Poste

Voir toute notre rubriqueTIMBRES FRANCE NEUFS**

Produit ajouté à la liste de souhaits

Pour votre confort, Philatelie 91 utilise des cookies.
Plus d'informations...